L’articulation temporo mandibulaire. (ATM)

 

C’est l’articulation entre la mandibule et l’os temporal.

Cette articulation est celle de notre corps que nous utilisons le plus.

 

Entre le condyle et la fosse se trouve un disque articulaire. 

(= cartilage souple et élastique qui sert d’amortisseur. Il n’est ni innervé ni vascularisé. Il ne donne pas de sensibilité. Il est attaché en avant au muscle ptérigoidien latéral et postérieurement par du tissus qui lui est vascularisé et innervé.

 

L’ouverture de la mandibule se fait grâce à deux mécanismes :

Les deux premiers centimètres s’effectuent par un abaissement de la mandibule.

Ensuite pour passer l’éminence articulaire, la mandibule doit faire une translation antérieure. Normalement le disque suit le condyle lors de son déplacement.

 

Si le disque reste en avant, le condyle, lorsque la bouche se referme, est alors sur du tissus vascularisé et innervé. Il y a donc douleur.

Le claquement est dû au replacement du condyle sur le disque.

Si le disque ne sait plus revenir sur le condyle, il y a blocage de la mandibule et il n’y a plus de claquement. C’est douloureux et handicapant! 

Avec le temps, le tissus va changer ses propriétés pour approcher celles du disque. Il n’y aura plus de douleurs et le mouvement reviendra. 

 

Que peut on faire pour éviter cela ?

En général c’est dû à un déséquilibre au niveau de la mandibule et/ou des muscles masticateurs.

 

Chez les personnes ayant une douleur dentaire,  souffrant de maloclusion on travaille en collaboration avec un dentiste qui fournira une gouttière ou traitera l’endroit douloureux

Le but de la gouttière est d’essayer de rééquilibrer les tensions en « plaçant » la mandibule et ainsi rééquilibrer au maximum l’ATM.

Il faudra aussi effectuer un travail sur la structure et la musculature pour « guider » le corps vers la bonne adaptation.

 

Chez certaines personnes, cela peut provenir du fait que les muscles masticateurs ne sont jamais au repos. Ce sont des personnes qui serrent les dents. C’est ce qu’on appelle le bruxisme. Il en existe de deux types. Le bruxisme centré (le serrage sans mouvement)  et le bruxisme excentré (serrage et grincement). 

Le but du travail effectué est de redonner une sensibilité fine tout en relâchant les muscles masticateurs.

Les personnes présentant ces troubles souffrent souvent de céphalées, de cervicalgies, d’accouphènes et parfois même ont des troubles de la phonation.

 

Pour voir un film explicatif vous pouvez cliquer sur ce lien.

 

Un petit test pour voir si on sait ouvrir sa bouche assez grande c'est ici